Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:20


DISCOURS D’ACCUEIL.

 

Aujourd’hui, nous sommes honorés de la présence de

-Mr Le Préfet ; 

- Me La sous-préfète ;

-Messieurs les parlementaires ;

 -Mr le vice-président du Conseil Régional 

-Mr le vice- Président du Conseil Général ;

- Messieurs les anciens maires de St Senier de Beuvron

- Madame et messieurs les maires de canton ;

-la gendarmerie nationale ;

-les pompiers ;

-les habitantes et habitants de la commune.

 

Bienvenue à Saint Senier de Beuvron, petite commune rurale située entre la vallée du Beuvron et le paysage bocager.

La commune s’étend sur une superficie de 1 121 hectares ; le domaine agricole est entretenu par une douzaine d’exploitations.

Elle est traversée, d’une part, par le Beuvron et, d’autre part,  par l’autoroute A84 depuis 1999.

La population est composée de retraités, de jeunes et d’actifs. Toutes générations confondues, 320 habitants, font la vie de la commune.

La commune est chargée d’histoire par la présence d’une grange à dîme de 1681, d’un manoir datant du 14-16e siècle, du château de Chassilly, des vitraux de l’église parmi les plus anciens répertoriés dans la Manche ; sans oublier ce bâtiment qui, au fil de sa vie, a subi de nombreuses rénovations.

La fierté de la commune, outre son agriculture riche de différentes productions et ses entreprises, est bien la maison de retraite qui accueille 50 résidents et emploie 30 salariés.

Si nous sommes aussi nombreuses et nombreux ce matin, c’est surtout pour inaugurer les récentes réalisations de la commune : la mairie, la salle de convivialité et les logements de la Résidence du Beuvron.

 

 

DISCOURS D’INAUGURATION.

 

 

 

 Mr Le Préfet ; 

 

- Me La sous-préfète ;

 

-Messieurs les parlementaires, député et sénateurs

 

 -Mr Le vice-Président du Conseil Régional  ;

 

-Mr le vice- Président du Conseil Général ;

 

- Messieurs les anciens maires de St Senier de Beuvron

 

- Madame et messieurs les maires de canton ;

 

-la gendarmerie nationale ;

 

- pompiers ;

 

- habitantes et habitants de la commune.

 

- excusé le conseiller général Paul Delaunay

 

 

 

Nous sommes tous réunis, en ce début d’année, pour bien sûr nous offrir nos bons vœux de santé, de bonheur et de réussite dans nos projets mais, aujourd’hui à St Senier, pour vivre un grand moment d’histoire de la commune.

 

C’est pour moi,  une grande fierté mais aussi beaucoup d’émotion, que de présider l’inauguration de ces bâtiments communaux restaurés en mairie, salle de convivialité et  huit logements.

 

 

 

L’ensemble de la bâtisse a toute une histoire.

 

 Construite en 1896 pour être un asile géré par la Congrégation des sœurs des sacrés cœurs de Jésus et de Marie  et accueillant des personnes âgées sans ressource, elle devient, successivement, l’école des filles, une maison familiale et enfin une maison de retraite.

 

 En 1995, la gestion de la maison de retraite est reprise par l’Association Maison d’Accueil du Beuvron.

 

En raison de problèmes de sécurité, le bâtiment ne peut plus recevoir de résidents. Alors, en 2006, une nouvelle maison de retraite voit le jour, juste à côté, et accueille les 33 résidents.

 

En septembre 2007, la commune achète l’immeuble pour la somme de 120 000 € à la congrégation religieuse.

 

Peu à peu, les projets se font jour. Une mairie et une salle de convivialité devenaient une nécessité pour la commune.

 

Les logements ont constitué des sujets d’échange au sein du conseil, avec l’aide de l’architecte Mr Moulin qui va réaliser les plans.

 

A partir de là, il a fallu trouver des financements, « des sous comme on dit chez nous ».

 

Ce projet a donc été présenté à différents organismes : à la Région, au Pays de la Baie, au Département…

 

Pour tous, c’était un projet intéressant car le logement social représente un besoin aussi important que nécessaire. Mais quelques mois plus tard, la Région et le Pays de la baie nous faisaient savoir qu’un tel projet n’était pas de leur compétence ou donnait un avis réservé sur la capacité de la commune à monter un tel projet.

 

Cependant, dans le cadre d’un contrat de territoire, signé avec la Communauté de communes du canton de Saint James, le Département de la Manche, accorde une subvention de 100 000 €.

 

En 2010, la Communauté de communes présentait un dossier sur la santé et le bien-être sur le canton dans le cadre du Pôle d’Excellence Rurale, avec à la clé « une somme annoncée » pour les logements de Saint Senier. Le dossier n’ayant pas été retenu, aucun financement    n’a donc pu être obtenu.

 

Le coût de ce projet « logements » est de :

 

-         95 000 € pour l’achat ;

 

-         815 152 € pour les travaux ;

 

-         99 215 € pour les frais d’études, l’architecte, l’économiste, les assurances, les frais de branchement : eau-électricité-téléphone.

 

L’ensemble a été financé :

 

1.    par un prêt PLS (prêt locatif social) de 633 000 €, ce qui permet à la commune de récupérer la TVA (passée de 19,6% à 7% soit  une économie substantielle de 95422€).

 

2.    Le contrat de territoire, pour un montant de 100 000 € ;

 

3.    Monsieur le sénateur Bizet nous a attribué une aide parlementaire de 12 224 €.

 

4.    D’autre part, le Conseil Général au titre de l’extension des places de stationnement et de l’éclairage public a apporté une contribution de 12 539 € par le biais des amendes de police.

 

5.    Dans le cadre de son programme EcoEnergie Manche, EDF va nous verser 11 182 €.

 

6.    Enfin, deux logements ayant des chauffe-eaux solaires l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) intervient pour l’installation soit 3 305 €.

 

Un prêt complémentaire de 145 000 € a été nécessaire pour boucler le plan de financement.

 

 

 

Les logements sont achevés depuis le 1er octobre 2012 et, à ce jour, trois sont occupés : un par une apprentie agricole, un autre par un retraité et le troisième par une personne handicapée. Un quatrième logement est en cours d’attribution à une personne salariée.

 

 

 

Nous avons réussi les différents objectifs que nous nous étions fixés :

 

 

 

-         Proposer une résidence inter-générationnelle, en accueillant dans un même lieu des personnes âgées, des familles, des personnes en situation de handicap, des apprentis, des jeunes actifs ;

 

-         Lutter contre l’isolement et assurer un confort de vie en toute sécurité ;

 

-         Limiter l’étalement urbain afin de ne pas pénaliser l’activité agricole ;

 

-         Permettre le rapprochement familial pour des conjoints ou familles de résidents de la maison de retraite.

 

 

 

Le 9 septembre dernier, une journée « porte ouverte » a été organisée pour les habitants de la commune, qui en ont profité pour choisir un nom afin de ne plus parler « d’ancienne maison de retraite » pour désigner le bâtiment. Le conseil municipal a ainsi retenu le nom de Résidence du Beuvron.

 

 

 

Les collectivités sont appelées, dans le cadre de l’Agenda 21, à mettre en place des actions qui intègrent le social, l’économie et l’environnement.

 

Je pense que notre commune a fait de ce projet une action qui tient compte :

 

-         De l’environnement, en rénovant une construction existante et respectant des conditions de THPE (très haute performance énergétique.

 

-         Du social, en aménageant huit logements sociaux ce qui n’est pas anodin pour une commune de  notre taille, et qui en possède déjà trois.

 

-         De l’économie, en fixant sur notre territoire une « nouvelle » population.

 

 

 

Dans ce même bâtiment, et profitant de l’espace conséquent, nous  avons décidé d’installer la mairie et la salle de convivialité.

 

Dans une commune, la mairie tient une place importante. C’est un véritable point de repère dans nos vies, « on y vient sans cesse ».

 

C’est ici :

 

- que l’on se marie ;

 

- que l’on vient à intervalle régulier pour y accomplir ses devoirs civiques ;

 

- que l’on accomplit un certain nombre de formalités administratives...

 

C’est aussi,  et vous le savez, le premier lieu où l’on vient se plaindre...

 

Aujourd’hui nous avons une mairie agréable, une vraie maison du peuple qui remplit dans de bonnes conditions les missions que l’on attend d’elle.

 

Lieu d’écoute, de neutralité, de discrétion, de service au public.

 

Notre mairie est aussi le lieu, où le conseil municipal que vous avez élu, essaie de prendre les décisions les plus conformes possibles avec l’intérêt général.

 

 

 

Le coût de ce projet est de

 

-         Achat   25000€

 

-         Travaux    236471€

 

-         Architecte, économiste, bureaux d’étude, branchements  37862€

 

-         Soit un total de 299333€

 

 

 

·       Comme ce projet est un  investissement, la commune récupère une partie de la TVA soit 38 644 €.

 

·       L’Etat, dans le cadre de la DGE (dotation globale d’équipement) a participé pour 68 704 €.

 

·       Le Conseil Général, dans le cadre de sa politique contractuelle et soucieux des petites communes de moins de 1 000 habitants, a signé avec St Senier un contrat de ruralité, nous permettant ainsi d’obtenir 24 518 € pour la salle de convivialité.

 

·       Mr Le député Huët nous a attribué 6 000 € au titre de la réserve parlementaire.

 

·       Enfin, la commune a contracté un prêt de 75 000 € et apporté 83 740 € de fonds propres dans le plan de financement.

 

Nous avons terminé cet ensemble par l’équipement des bureaux de la secrétaire et du maire, la salle de réunion du conseil et la salle de convivialité, pour un montant de 11525€.  2 000 €, au titre de l’aide parlementaire, nous ont  été octroyés par Monsieur le sénateur  Bas.

 

Je me permets d’adresser un remerciement solennel et très chaleureux à tous les financeurs, quels qu’ils soient, qui nous ont accompagnés et ont permis que la commune puisse réaliser ce grand projet.

 

 

 

La salle de convivialité peut accueillir 56 personnes assises et se doit d’être un lieu de rencontre ouvert aux associations communales et inter-communales, très nombreuses sur nos communes et aux réunions de familles...

 

 

 

Je ne peux finir mes propos sans quelques remerciements :

 

-         Monsieur Moulin, les réunions de chantier n’ont pas toujours été calmes mais, ensemble, des solutions ont toujours été trouvées.

 

-         LE CDHAT (Centre de développement pour l’habitat et l’aménagement des territoires) qui nous a accompagné depuis le montage financier jusqu’à la mise en place des locations des logements.

 

-         Mr Paul Delaunay qui a suivi ce chantier

 

-         L’ensemble des conseillers municipaux et des bénévolespour des travaux que l’on se sentait capable de réaliser.  

 

-         Le personnel communal, Damien et notamment la secrétaire Marie-Annick à qui j’ai demandé pendant tous ces mois un travail important (montage des dossiers de subventions, relation avec le Trésor Public pour le paiement des entreprises) mais, surtout, pour m’avoir supportée dans mes moments parfois de découragement mais aussi de satisfaction.

 

-         Aux artisans qui ont œuvré pour que ce projet se réalise au mieux.

 

-         Aux habitantes et habitants de St Senier, aux représentants d’association.

 

 

 

Merci à vous Monsieur le Préfet, Madame la sous-préfète, Monsieur le vice-président du Conseil Régional, Monsieur le vice-président du Conseil Général, Messieurs les parlementaires, et vous tous,

 

Votre présence traduit l’intérêt que vous portez à nos  communes rurales.

 

 

 

Je vous remercie de votre attention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par stsenierdebeuvron.over-blog.fr - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Recherche